L'étape intermédiaire, entre le début et la fin, s'exprime dans sa forme la plus pure à travers la nouvelle œuvre de Ilse Van Roy, SEEDS OF BLUE. Les œufs bleus fragiles, en verre, reposent sur du bois brûlé. Née du feu et prête à éclore, une nouvelle humanité doit émerger de la destruction causée par elle-même.

 

Créée en exclusivité avec les meilleurs artisans verriers, Ilse présente sa première collection SEEDS OF BLUE, comme une exploration renouvelée de nos origines divines et comme un Saint Graal pour accompagner le NEW ARK dans son tour du monde.

 

Les œufs bleus seront dévoilés lors de l’EXPOSITION NEW ARK | Bangkok.

SEEDS OF BLUE

de ILSE VAN ROY

Artiste belge multidisciplinaire, Ilse Van Roy (1978) s'exprime principalement à travers les formes fluides du textile et du verre ; les deux mondes exigeant une physicalité différente et, peut-être également, une forme de respiration de sa part. De notre part.

  • Instagram

RENCONTREZ L'ARTISTE

Sculpture en verre Seeds of Blue - Artiste belge Ilse Van Roy - ART CAN DIE
Sculpture en verre - Artiste belge Ilse Van Roy - Wim Wauman - Blauwhaus

Ilse Van Roy en collaboration avec Wim Wauman pour Blauwhaus.

Sculpture en verre Penelope et Antonia - Ilse Van Roy - Glasstudio Leerdam

« Penelope and Antonia » 2019 : verre soufflé au moule avec Glasstudio Leerdam - Gert Bullée.

Artiste belge Ilse Van Roy I had to pay for justice this evening - Œuvre d'art en verre
Artiste belge Ilse Van Roy - The 3 sisters Vida Dana and Alina oeuvre d'art

« Prenez un moment pour errer. Faites taire la ville et tout son bruit. Ressentez ce qui s'adresse à vous pour y entrer. Il y a une dualité en cours, formant tension et narration. »

« I had to pay for justice this evening » 2017 : plaque de verre, dia. 160 cm et impression de nuages, acier.

The 3 Sisters - Vida, Dana and Alina, 2021.

Les dernières décennies ont été marquées par une nouvelle conscience, réveillée comme un éléphant dans les verreries de notre société capitaliste à la suite de la crise économique et environnementale mondiale. Nous sommes vulnérables, pas éternellement jeunes, pas éternellement beaux, pas éternellement puissants. La nature est fragile, et une fois l'équilibre rompu, elle nous renverra inévitablement la monnaie de notre pièce. Chacun de nous se situe quelque part dans ce cycle, entre le début avec la naissance et la fin qui arrive inéluctablement sans révéler ses secrets.


L'œuvre d'Ilse Van Roy dépeint continuellement cette étape intermédiaire, dans laquelle nous nous retrouvons  tous « entre » ces périodes, toujours incertaines, au bord du gouffre, vulnérables à jamais, éternellement. Il nous est rappelé à l'infini de ne pas nous enfuir avec anxiété. Nous pouvons rester immobiles, regarder, parce que rien n'est éternel, rien n'est bon ou mauvais, rien n'est insupportablement laid ou divinement attirant. C'est les deux. Le noir est léger. En silence  l'œuvre murmure quelque chose sur quoi nous devons nous attarder au fur et à mesure du temps :

« Memento Mori »... souviens-toi que tu vas mourir.

À PROPOS DE SON TRAVAIL

Nous sommes invités à considérer la matière et l'espace, la sensualité et nos profondeurs. Le travail de Van Roy pousse les deux matériaux à leur limite ainsi que l'art de l'artisanat en combinaison avec de nombreux autres médias, tels que la photographie, la vidéo et l'impression. Son travail est une conversation multicouche et multidimensionnelle avec le monde qui nous entoure.

UNE CONVERSATION MULTICOUCHE.